Les grandes étapes

Première décennie : 1962 – 1972

Des débuts difficiles mais enthousiastes et prometteurs ! Très souvent plus de six mois de travail pour une seule représentation devant un public clairsemé.

Puis le TAP jouera pour le Chœur d'hommes , ce qui étoffera un peu l'auditoire...Le bateau tient l'eau. Il a un bel équipage et atteint assez vite sa vitesse de croisière.

"Embarquez avec nous" qu'on disait, "l'aventure sera belle !"...
Il vaut la peine de détailler la première décennie :

1963 Premier spectacle : – Pichrochole (d'après Rabelais) – Les Irascibles (d'après Tchékov)
Et c'est parti avec du culot !
1964 Les Boulingrin (Courteline)
Le Tribunal des mal mariés (Cervantès)
Un prologue de Didi
1965 Le Fantôme, de Plaute, adapté par Claude Santelli
Un magnifique travail joué trois fois seulement !
1966-1967 Spectacle Courteline avec chansons
Première tournée. Un succès !
1968 Sac à douilles, de René Morax
Enorme travail : une générale publique, une seule représentation !
1969 La Rose et la Couronne, de Priestley
Ce fut un joli four !
Le Jubilé, de Tchékov
Assez réussi, quoique
1970 Prologue de Jean-Daniel Mottier
La Choucroute, fantaisie déjantée de Didi and Co
La Grammaire, de Labiche
Spectacle en tournée. Le TAP tient la route !
1971 1ère Revue (pour la Chorale) TAP A TOUT DIT, de Jean-Daniel Mottier
Grand succès populaire. Il y en aura d'autres !
1972 Fin de cette 1ère décennie avec un spectacle poétique audacieux :
DÉLIRE DE FUITE, la poésie, la chanson, dans un décor en tubulures
Il fallait oser. Le TAP l'a fait ! Et les plus sceptiques ont été finalement convaincus !
Prangins – Gland – Hôpital des Rives – Festival de la Cité à Lausanne – St Sulpice !

Deuxième décennie :1972 – 1982

Le TAP , maintenant, a son propre public. Sa bonne réputation est faite. La qualité est toujours là !
C'est peut-être la plus belle, la plus riche des périodes ! Qu'on en juge !
soldat-fanfaron


"Le soldat fanfaron"
Résumé : Le Soldat fanfaron (J-S. Curtet) – Spectacle Obaldia (Un spectateur est emballé. Il s'appelle Charles Apothéloz) – Revue de Curtet et Mottier (1975) SAM TAP DANS L'OEIL – Le Château de Prangins ouvert pour la première fois au public : c'est Le Roi Cerf, de Gozzi, dans une mise en scène de Charles Apothéloz

roi-cerf-cozziLe roi cerf, de Cozzi au château
Drôle de Justice – Premier cabaret avec PALEO – La Fête des Vignerons de la Côte (de Franck Jotterand). Immense succès au Château (1978). L'année suivante, des auteurs jamais joués à Prangins : Guy Foissy, Ionesco. Nouvelle Revue du TAP signée J.-D. Mottier en 1983 : FIESTAP 80. Enfin, pour couronner ces dix années de folie théâtrale, un nouveau spectacle d'été au Château: Les Brigands de la St Martin, spécialement écrit pour le TAP par Franck Jotterand.

cour-honneur-chateauNouveau succès dans la cour d'honneur du château
En1982, deux spectacles, l'un au printemps, composé de deux pièces en un acte de Jean-Claude Danaud, et de Robert Pinget, qui seront jouées à Aarau au Festival suisse de théâtre amateur, et l'autre, en novembre-décembre, pour célébrer les 20 ans du TAP, Le Procès de la Truie, de Henri Debluë. Une des plus épatantes réalisations du TAP dans sa bonne vieille petite salle communale.

Troisième décennie : 1982 – 1992

Une activité joyeuse, frénétique et variée qualifie cette belle époque du TAP.

Tout d'abord, les Cabarets TAP-PALEO continuent avec succès.

proces-pluis

quand-on-s-aime


Ensuite, après Le Procès de la Truie, c'est un spectacle Boris Vian de toute grande cuvée :
A chacun son serpent, et surtout, Ciné-massacre. Un grand souvenir !
Puis, dans la foulée :

cinemassacre-de-Boris-Vian

 

1985 Le Buveur émerveillé, dans le parc du Château
chatiment-pour-un-buveur le-buveur-emerveille

 

1986 Sacré Ulysse, d'Emile Gardaz – Esther ou la fosse commune, de Fernand Berset
1987 La Revue TARATATAP

 

une-revue-totale

 

1989 Création à Bursins d'une comédie musicale de Mottier et Falquet : Debout le Rêve
1990 Capitaine Karagheuz, de Louis Gaulis : une remarquable réalisation
1991 La Fête totale au village de Prangins : Les Bourla Papey, d'après La guerre aux papiers, de C-F Ramuz. Mise en scène de Gérard Demierre. Grandiose rassemblement populaire.
1992 L'arbre qui parle, conte musical de Mottier et Falquet, pour l’inauguration du Théâtre de Grand-Champ à Gland

 

bourla-papey belle-decennie


Une grande et belle décennie !

Quatrième décennie : 1992 – 2002

Et ça continue, malgré un léger essoufflement !

1993 Un événement : Jean-François Balmer et Christine Murillo font l'honneur et l'amitié au TAP de jouer Une heure avec Diderot, juste après Paris ! Une heure de bonheur. Puis Les quatre doigts et le pouce, de Morax, qui vaudra au TAP le Louis de bronze au Festival international de Saint-Louis.
1994 Revue de J.-S. Curtet et Didi Mottier A TAP NIGAUD
1995 Paris varie, Spectacle – souper – nuit de Saint Sylvestre. Encore Boris Vian ! Succès absolu !
1997 Le 25ème ! Petit TAPerçu, sketches, poésie, chansons.
1998 La Dixième Muse, grand spectacle au Château, pour l'inauguration du Musée National, signé Curtet, Mottier, Falquet.

 

Scan0002 Numeriser0007 Numeriser0006 Scan0001

 

1999 Finie la comédie, mis en scène par Stephan Rytz
2000 Will I am, spectacle Shakespeare mis en scène par Demierre pour l'inauguration du Centre communal des Morettes à Prangins.
2001 Best off des Revues : Commune Revue. Rires et Nostalgie.
2002 Revue au Centre communal des Morettes : TAPAGE A L'ARTEPLAGE, de Didi Mottier.

Début de la cinquième décennie

La dernière Revue a suscité un élan bienvenu. De nombreux jeunes talents sont venus étoffer la

troupe du TAP. L'Atelier continue son travail formateur et rassembleur.
Le spectacle peut continuer !

Numeriser0005 Numeriser0003 Numeriser0004

 

2003 Veillée funèbre, de Guy Foissy, mis en scène par Fabienne Penseyres
Les Yanneries de Jean, sketches et chansons de Jean Yanne, par Kaya Güner
2004 Tournée romande avec ce dernier spectacle
2005 La nuit de Valogne, de Eric-Emmanuel Schmitt, mis en scène par Fabienne Penseyres
Délires de Ribes,de Jean-Michel Ribes, mis en scène par Ines Cazelles, Bernard Patry
2006 Nuit de lune pour Marie Désir , de Michel Moulin, mis en scène par Christophe Jaquier
2007 6 courtes pièces de Sacha Guitry, mis en scène par Inès Cazelles, Bernard Patry et Fabrice Revaz
2009 le théâtre ambulant Chopalovitch, de Lioubomir Simovitch, mis en scène par Fabienne Penseyres
2010 Le Dindon de Georges Feydeau, mis en scène par Séverine Bujard
2012

Merci d’être avec nous (six impromptus) de René de Obaldia, mis en scène par Christian Widmann

2013 Baroufe à Chioggia, de Carlo Goldoni, mise en scène Martine Paschoud.
2014 Revue 2014, de Antony Mettler et Nicolas Haut, mise en scène Nicolas Haut.
2015 La nuit des Rois, de William Shakespeare adaptation de Séverine Bujard, mise en scène Séverine Bujard.
2016 Théâtre sans animaux, de Jean-Michel Ribes, mise en scène Jef Saintmartin


Et que ça continue !